127 vues
2 minutes de lecture

L’ADMP rend hommage au Maréchal Pétain à l’île d’Yeu

Contrairement aux élucubrations du « Journal » Libération, l’ADMP n’était pas présente à l’hommage rendu par Jeune Nation et Civitas à l’île d’Yeu. Notre association fidèle au Maréchal Pétain qui a rejoint Dieu le 23 juillet 1951 a fait déposer une gerbe le 24 juillet.

C’est le plus vieux détenu du monde qui meurt. Il a 96 ans ; 6 ans, jour pour jour après son procès. Le 11 avril 1951, le colonel REMY, chef et créateur du réseau de résistance « Réseau Notre Dame » écrit dans l’hebdomadaire « Carrefour » un article où sous le titre :« la justice ou l’opprobre »
Il s’élève contre le maintien en forteresse du Maréchal dans des conditions honteuses et inhumaines. Le colonel REMY a, par ailleurs, adhéré à l’Association pour la défense du maréchal Pétain, afin que justice lui soit rendue.
A 9h22, après cinq jours d’agonie, le maréchal Pétain a cessé de vivre; le médecin-capitaine Maître annonce à la Maréchale le décès de son mari en prononçant ces quelques mots : « Madame, le Maréchal de France n’est plus ».
Le Maréchal est revêtu de son uniforme portant une seule décoration, la Médaille Militaire. La dignité de Maréchal de France sera inscrite sur les actes de l’état civil. La Maréchale reçoit, le jour même, plusieurs milliers de messages de condoléances dont ceux de la Maréchale Joffre et du général Juin.