1608 vues
2 minutes de lecture

Pour l’Honneur du Maréchal

A la suite des déclarations de Madame Borne sur Radio J, le Président de l’ADMP lui a adressé une lettre dont le texte est reproduit ci-dessous.


Madame la Première ministre,

En qualifiant récemment sur Radio J le Rassemblement National « d’héritier de Pétain » et de « porteur d’une idéologie dangereuse » vous venez, hélas, de contribuer à entretenir le discrédit d’un des plus grands héros de l’Histoire de France et, de ce fait, de porter atteinte à l’image de notre pays.

Le Maréchal Pétain a été à l’origine de la retraite par répartition et 80 % des lois sociales dont il a été l’initiateur sont encore en vigueur. Par l’armistice, il a sauvé les 440 000 juifs d’Afrique du Nord et 75 % de ceux résidant en France où il a interdit le port de l’étoile jaune en zone libre, même après son occupation, et s’est opposé à la dénaturalisation de plus de 50 000 juifs en août 1943, empêchant ainsi leur déportation.

Victime d’un procès politique à la Libération, il n’a pas eu droit à la révision de son procès et le discours officiel est devenu l’otage de groupes de pression comme viennent de le dénoncer Jean-Marc Berlière, Emmanuel de Chambost et René Fievet dans leur ouvrage Histoire d’une falsification, aux éditions de l’Artilleur.

Nous espérons que vous aurez l’attention de revenir à la première occasion sur des propos dont vous jugerez objectivement, après reconsidération des faits, qu’ils ont dépassé votre pensée.

Veuillez agréer, Madame la Première ministre, l’expression de ma considération distinguée.